28 janvier 2008

. Les joyeuses acquisitions # 1 .

Nouvelle rubrique en ce début d'année pour présenter mes acquisitions en rapport avec la musique : disques, livres, films ou autres objets insolites .

Pour cette premiere dans la rubrique Les joyeuses acquisitions, retour sur les sources des playlist Travelling Music ou ce par quoi tout a commencé il y a quelques années .

Dire que la musique ethiopienne m'est tombée dans les mains un beau jour, sans raison apparente serait faux . La découverte vient quand on ne l'attend pas .
Septembre 2005, une salle de cinéma, un nouveau film de Jim Jarmusch, Broken flowers . Je n'ai pas specialement aimé ou detesté ce film même s'il ne m'a pas enthousiasmée comme ces prédecesseurs .
Ce qui est certain, c'est que le film, les acteurs, tout, absolument, a été supplanté par la musique .
Qu'à l'instant ou la musique de Mulatu Astatqé a résonné dans le transistor de cette voiture, j'ai eu des palpitations et qu'elles ne m'ont plus lachées .
Depuis j'ai accumulé les versions mp3 des Ethiopiques et autres
disques . Il y a eu Mahmoud Ahmed, Alèmayèhu Eshètè ou Tèsfa-Maryam Kidané . Et le reste de l'Afrique a suivi . L'exploration musicale est loin d'être finie .

En cours de route, je me suis arretée chez le disquaire pour repartir avec le classique Mahmoud Ahmed- ethiopiques 7 Erè mèla mèla et une compilation, l'attrait des noms inconnus, The rough guide to the music of ethiopia .
Premier point commun de ces deux achats, l'un fait partie de la série de compilation dirigée par Francis Falceto (spécialiste des musiques éthiopiennes), l'autre est compilée par ses soins . Deuxième point commun, tout l'interet du disque dans sa verion officielle : un livret détaillé avec traduction des textes de Mahmoud Ahmed, quelques précisions historiques, et présentations des 15 artistes de la compilation . Autant d'informations difficiles à trouver ailleurs .

Moi au moins, maintenant, je sais ce que signifie "Tezeta" .

Aucun commentaire: