30 décembre 2008

. 2008 : What have been lost .

C'est l'heure des bilans. J'y ai pensé un peu, tout au long de l'année, essayé d'imaginer qui seraient les plus
topés du mois de décembre 2008.
J'y ai passé des heures un peu avant le début de l'hiver, à frôler l'overdose, pour pouvoir tout écouter.
Évidemment, comme d'habitude, certains sont passés entre les mailles de mes filets, et peut être qu'ils feront
éclat aux premiers jours de 2009, la tant-attendue 2009.

Je me suis livrée à l'exercice du top pur et dur pour La Blogo, ça n'a pas été facile.
Pas parce que j'ai hésité, je l'ai expliqué, mais parce que ce top a été la confirmation de ce que j'avais senti
venir dès la fin du printemps. Pas grand chose à se mettre sous la dent.
L'année dernière à la même époque, on se remettait à peine d'un concert magistral d'Arcade Fire et on attendait le nouveau Beirut.
Tout était mieux l'an dernier. C'était mieux de faire ce top prosé, de ne plus savoir ou couper, parce qu'il y en avait trop et pleins que je ne voulais pas oublier.

Quand j'ai réalisé que vraiment ça n'était pas fameux, c'était à Villette Sonique, pour le concert de Throbbing
Gristle. Le seul concert que j'ai quitté au bout de 10 minutes.
Et au moment, il y a peu de temps, ou je disais que ça ne m'était arrivé qu'une fois, il y a eu une cascade de déceptions scéniques : Wolf Parade, Department of Eagles.
Peut-être qu'avoir été déçue par Xiu Xiu était de mauvaise augure, et je l'avais sagement refoulé.

A partir de maintenant, je sais que je peux compter sur les années impaires, et sur les mois de Mars.
Cette année il y a eu Patrick Watson. C'était un peu la tempête dans le parc de la Villette ce soir là. Et
Watson a balayé toutes mes craintes d'un revers de casquette. Me retrouver dans le métro, après le concert,
avec ces gens qui sortaient du Zénith, des posters de James Blunt sous le bras, ça avait quelque chose de glauque.
Quelque part ça résume bien cette année.


Il y a eu des trèves : Bon Iver, les dodos, une soirée à emporter (review), Noah & The Whale, Fleet Foxes, Watson encore, Berg Sans Nipple, Antony, Antilles, Phosphorescent, Fuck Buttons,L'amour et la vilolence de Tellier,Yeasayer en live et quelques autres.
Il y a eu de belles rencontres, des projets enthousiasmants, de belles soirées d'été. Je me souviens de tout ça,
mais l'année garde un gout amer et de certains jours de chiale .


Voilà, c'est fini, en quelques lignes, je veux vite tirer un trait sur 2008.
C'était le genre d'année sur lesquelles il ne fait pas bon s'apesentir.
Le palpitant est là : un animal collective qui tourne jusqu'à l'épuisement, 10 morceaux d'Antony à tomber à la renverse, une promesse de Grand Rex, la reformation de Blur, un nouveau Beirut, un nouveau Arcade fire.
L'impatience et l'excitation enfin.

2008, je n'y suis déjà plus, 2009 durera 367 jours.

16 décembre 2008

. Die Goldenen Zitronen & Berg Sans Nipple @ Sonic Protest - 13 décembre 08 .

2008 c'est fini.

J'ai tiré un trait sur cette année -médiocre- à grands coups de Berg Sans Nipple. Ça ne pouvait pas mieux finir. Sur que c'était un signe. Comme le fait qu'on filme ça, enfin, pour Back on stages. J'étais tellement excitée que j'avais commencé a envisager le pire, comme ne pas avoir le droit au point d'orgue de chaque concert de BSN, quand ils sont tous les deux sur leur batterie.

Image Hosted by ImageShack.us

B.S.N @ Canal 93, octobre 06

Ce samedi soir au .FMR pour Sonic Protest, c'était aussi un sacré retour en arrière. On a un peu eu l'impression que le temps s'était arrêté au début des années 80, surement l'effet ballons gonflables nacrés. Il y avait quelque chose d'improbable aussi à entendre du Brel entre deux Nini Raviolette.

A enfin débarqué Die Goldenen Zitronen, un des groupes phare de la Neue Deutsche Welle (que je ne connaissais pas). Sur le fil d'une basse j'ai retrouvé les sensations d'un concert de D.A.F à la Loco en 2003 (et l'envie replonger la tête la première dans tout ça), seul point commun entre ces deux prestations, surement, Die Goldenen Zitronen nous livre quelque chose de beaucoup plus punk .

Les basses et guitares tienent avec de la corde à linge, les 6 membres se livrent à un véritable jeu de chaises musicales, d'une batterie à une autre, d'un synthé à une basse, sur talonnettes ou non (oui, Clark Gable était sur scène aka Ted Gaier). Des personnages atypiques montés sur ressorts. Il est loin l'ennui du concert de Department of Eagles. Ca s'arrête un peu trop vite, un peu trop tôt, juste au moment ou le public est à point. Un peu trop vite un peu trop tôt, pour ce genre de groupes rares dans la capitale.
J'ai failli louper ça, venir juste pour Berg. Le coup de chance du dernier concert de l'année surement. J'étais joiejoiejoie.

Bon, là ou j'ai déchanté, et poussé une sorte de cri intérieur avec l'envie de foutre une claque, (c'est pas le moment ou tout le monde parlait avant la fin du concert, parce au .FMR ça fait deux fois que j'ai l'impression d'être à la flèche d'or) c'est en attendant Berg, quand une nana derrière moi, a qui on demandait ce qu'elle avait pensé de Die G.Z a répondu qu'elle avait trouvé ça pas mal pourtant « j'aime pas les années 80 ». Non mais dire un truc pareil, c'est a peu près aussi crétin (je trouve pas de mot assez fort) que de dire «j'aime la musique africaine». Rien que de l'écrire, je frôle l'hystérie. Et tant pis pour la démesure.


J'aurais aimé que ce soit le pire moment de la soirée cela dit. Même si j'étais un peu inquiète parce que pas incroyablement emballée par les nouveaux titres de BSN, j'étais ravie-extatique et même si j'ai pensé au cancer que je risquais d'attraper, Shane en duel avec sa batterie perdu au milieu des fumigène ça le faisait terriblement, et
Form of sera sans aucun doute dans mon top 5 décennie – oui pensez y, c'est pour l'année prochaine ce top là, on est jamais trop prévoyant. Non, le pire moment de la soirée, c'est quand mes pires craintes me sont tombées dessus, qu'ils n'ont pas joué LE morceau qu'il aurait fallu filmer absolument pour montrer à la terre entière qui sont vraiment ces deux là. Tout ça à cause d'un problème technique sur le rappel. Je le savais :
2008 est vraiment une année pourrie.

C'était le post par dessus la jambe de la fin de l'année avant le top prosé et un repos mérité.

3 décembre 2008

. Lightning Bolt @ Maison de la Villette . [28 novembre 08]

C'est amusant comme en près de 10 ans, la façon d'appréhender un concert peut évoluer.
Ça doit être en 1999, ou en 2000, que j'ai vu mon premier concert, à l'Olympia. A l'époque je m'engouffrais dans la fosse sans trop de craintes et le peu d'intimité ne me dérangeait pas vraiment.
A l'époque, j'attendais, je trépignais des mois à l'idée de voir un groupe que je connaissais parfaitement, je n'allais pas me risquer dans des terres inconnues, l'idée même de voir autre chose ne me traversait pas l'esprit.
On sait tous qu'internet est passé par là, et d'autres occasions de places gratuites à la pelle ont bien bousculé mes habitudes.
Je suis devenue vorace. J'ai pensé à ça en rentrant chez moi, après le concert de Matt Bauer à l'International. J'y ai pensé parce que c'était quand même un grand écart ce week-end là : Lightning Bolt vendredi, Matt Bauer le dimanche.
Aujourd'hui les jauges de plus de 500 places me rebutent, et je regarde les autres se faire balader dans les fosses. Aujourd'hui, j'aime les grands écarts de genre, mais je râle.

Image Hosted by ImageShack.us

Vendredi à la maison de la Villette, je savais que Lightning Bolt allait jouer à même le sol, je savais que j'allais devoir jouer des coudes mais j'imaginais ça comme au concert de PercevalMusic l'autre jour au divan du monde : eux au milieu, nous autour.

En arrivant dans la salle-rotonde j'ai vu un amas de gens, devant une porte. J'ai bien essayé de me faire croire deux minutes qu'il y avait une salle derrière et que Lightning Bolt n'était pas là au milieu. Sauf que j'avais bien vu de l'extérieur qu'il n'y avait pas d'appendice secret à ce lieu.
Quand ça a commencé bien sur, je n'y voyais rien, j'ai croisé les bras genre « Étienne Blanchot j'aurais ta peau ». Si par le plus grand des hasards je n'avais pas eu la chance de pouvoir emprunter un badge pour monter à l'étage et enfin voir ce qui se passait, je crois que je t'aurais écrit une lettre incendiaire, un truc bien senti, avec quelques suggestions. Parce que ça aurait été parfait s'ils avaient été vraiment au milieu, ou si vous aviez utilisé les miroirs au plafond ou si vous aviez eu l'idée de projeter ce que vous filmiez (histoire que tes pauvres caméramans ne morflent pas pour rien), ou si ça avait pas couté aussi cher : 16 € juste pour des retombées de sueurs .

Mais alors Étienne, t'as de la chance, je suis allée la haut, et j'ai vu ces mouvements de foules qui me ravissent. Des gens se jeter à corps perdus dans une marée humaine et en sortir les yeux hagards, en eau, mais béats. Brian Chippendale fondre sur sa batterie et pouvoir croire qu'il allait disparaître littéralement avalé par la foule. En prendre plein la vue et pas seulement plein les oreilles, ce qui aurait DU être possible d'en bas aussi.
J'ai failli être sacrement déçue, mais je crois qu'il en reste quelques uns, d'un peu remontés, et je suis quand même partie, sans un regard pour le merchandising.


1 décembre 2008

. Des gens biens / Des évènements à venir [décembre 08] .

De quoi finir l'année en beauté, un agenda qui sera surement complété tout au long du mois.

1er décembre :
Michael Wookey + Quetzalli + Andrea Perdue @ Pop in
2décembre : Steve Gunn + Duncan Pinhas + Noyade @ Cantine de Belleville

3 décembre : Matt Bauer @ Café Charbon
Fiasco*System de minuit à l'aube w/ Hugo Capablanca + Nadia Ksaiba + Eva Revox @ Le Régine

4 décembre : Apéro Indie w/ Orouni + Kawai + Enzym @ Divan du monde
Matt Bauer + Department of Eagles @ Maroquinerie

5 décembre : Pillars of Fire (performance w/ Lori Sean Berg & Julien Langendorff) @ Mains d'oeuvres

6 décembre : Désert Rebel @ Mains d'oeuvres
8 décembre : James Blackshaw + Bérangère Maximin @ Mains d'oeuvres
11 décembre : Matt Elliott + Thee, Stranded horse @ Point FMR

Festival Sonic Protest du 8 au 14 décembre :
9 décembre : Carl Michael Von Hausswolff + Leif Elgren
10 décembre : The skull defekts + Jean Louis Costes + Shit & Shine
11 décembre : Deerhoof + Parenthetical Girls + Dimension X + Stanley Kubi
12 décembre : Brainbombs + Catalogue + Fred Nipi + France
13 décembre : Berg sans Nipple + Die Goldenen Zitronen + Ero Babaa + Salmigondis
14 décembre : Ich Bin + Joelle Léandre + GOL & Charles Hayward + A.H. Kraken + Claus Van Bebber & Michael Vorfeld + France Sauvage

Image Hosted by ImageShack.us

12 décembre : 21 love hotel release party w/ Jason Edwards @ Flèche d'or
13 décembre : Think Twice @ fleche d'or
18 décembre : Disco Babel Party de Noël @ Mécanique Ondulatoire
20 décembre : High Places @ Flèche d'or
30 décembre : Melting Pop Party w/ Lapin Machin & GoGo Charlton @ Flèche d'or

Vous n'avez quand même pas cru que j'allais sauver votre réveillon ?

15 novembre 2008

. Travelling Music #5 .


Miriam Makeba & The Skylarks - Nongqongqo (To those we love)

Mackali Hasan Tunc - Ben seni sevdugumi
Aynur Dogan - Ehmedo (live)
Salala - Lanitra mangamanga
Interprète inconnu - Apasionadamente
Elis Regina - Sinal fechado
Emilio de Benito - Granada
Los Zafiros - La caminadora
Luiz Bonfa & Tom Jobim - Manha de Carnaval

Cette playlist ne pouvait pas commencer sans Makeba, disparue la semaine dernière. C'est finalement -tristement- l'occasion de (re)découvrir celle que l'on résumait bien souvent à un pata pata.

Grosse parenthèse concernant la musique equatorienne : mes amis voyageurs m'ont rapporté une compil gravée et j'avoue avoir mis du temps à comprendre de quoi ou de qui il s'agissait. Pascalles/ Sanjuanitos et des titres en vrac voilà les infos dont je disposais. Je ne sais toujours pas quels sont les interprètes, mais j'aurais au moins appris qu'il s'agit de thèmes extremements populaires et que Pascalle et San Juanito sont finalement des rythmes.

Instant wikipedia : Pascalle : musique gaie, faite pour danser . La particularité du Pascalle est que la lettre de la chanson fait toujours l'apologie d'un lieu, d'une ville ou d'une région. Les instruments utilisés sont principalement la guitarre et l'accordéon.SanJuanito: musique de groupe ou de "bandas" (= sans chanteur), joyeuse faîte pour danser, avec une influence indigène. Instruments utilisés: percussions, harmonica et flûte.

Ma filmographie du moment (Vicky Cristina Barcelona, Orfeu Negro..), un concert en appartement avec Thomas Mery (qui a chanté Sinal Fechado) et Fulton Lights, la revue mondomix et des beaux disques envoyés par World Circuit Records ont fait le reste.

Dès que j'aurais mis la main sur un disque, je pourrais parler de l'Ensemble Akhawate el Fane Assil du Maroc que j'avais vu à la nuit soufie de la Cité de la Musique et qui m'a laissé un souvenir assez impérissable. En attendant, vous pouvez en écouter un bout ici et en voir un bout là autour de 3minutes 20 pour les flemmards :

Pour ceux qui auraient oublié, Toumani Diabaté - dont j'avais parlé ici - sera le 18 novembre au Bataclan.

feuille de route : Afrique du Sud - Turquie - Turquie - Madagascar - Equateur - Brésil - Espagne - Cuba - Brésil.

8 novembre 2008

. Sounds for the deaf # 26 .

Anathallo - Dokkoise house
Sylvain Chauveau - Marianne
Matt Elliott - The kubler-ross model
Department of eagles - In ear park
Megapuss - Another mother
Gareth Dickson - Technology
Mount Eerie - lost wisdom
Jeremy Warmsley - Sins (I try)
Fulton Lights - Rest
Antony & The Johnsons - Sing for me


Après deux ans d'existence, on pouvait bien innover un peu, faciliter l'écoute pour les flemmards qui n'ont pas le courage d'aller sur les pages myspace. Autant que faire se peut, je propose le titre en écoute ici (et plus en téléchargement façon "j'aime les artistes"). C'est une première tentative, alors s'il y a des problèmes avec ce lecteur, n'hésitez pas à m'en faire part. C'est un deuxième anniversaire tout en douceur et en cordes, mais je trouve ça quand même assez beau. Une playlist d'automne ça a toujours quelque chose de mélancolique.
Vous pourrez venir vous réchauffer les mains au dessus d'une playlist Travelling Music très bientôt.

31 octobre 2008

. Des gens biens / des évènements à venir [Novembre 08]

Agenda brut ce mois ci par manque de temps mais comme je l'avais promis et que le mois commence fort, respectons les dates !

1er novembre François Virot + Faustine Seilman + My name is nobody @ Café de la danse
BB Mix fesitval ac/Mahjongg + Cheveu + No Shangsa @ Carré Bellefeuille

Image Hosted by ImageShack.us

2 novembre Sic Alps + Coupe Coupe (Arnaud Rivière+Fred Nipi+Philémon) + Le club des chats + Bulanz Orgabar + Peace on earth @ la Coordination
3 novembre Soirée textile records : Corsano/Flower duo + Datashock @ Instants Chavirés
5 novembre Tahiti boy & The palmtree family @ fleche d'or
6 novembre Françoiz Breut @Point FMR
Musiques Volantes ac/ Sword Heaven + Chocolat billy @ Instants Chavirés
7 novembre Damien Jurado @ Fleche d'or
9 novembre Ron Sexsmith @ La maroquinerie
11 novembre Andy Yorke @ Fleche d'or
12 novembre The Ex & Getatchew Mekuria @ Point FMR
Richard Pinhas & Merzbow @ Instants Chavirés
11 novembre ali_fib présente Neptune + Ero babaa + blue Sabbath black fiji

Image Hosted by ImageShack.us

14 novembre The Dodos + Ruby Suns @ Point Fmr
Anavan @ Flèche d'or
17 novembre Vandaveer + 0h no oh my @ Fleche d'or
18 novembre Boss Kitty & Heritage présentent : Jordan + Rumble in rhodos + kid Icarus + Apes did ensemble @ Le klub
Michel Doneda + Queen mab trio @ Instants Chavirés
19 novembre : Rubin steiner @ fleche d'or
Joan as police woman @ Maroquinerie
Acid mothers temple @ mains doeuvres
20 novembre Noah & The Whale + Born ruffians @La maroquinerie
21 novembre Les aperos indie des Boutiques Sonores : Percevalmusic & Stuntman5 @ Divan du monde
23 novembre Woven Hand @ Maroquinerie
24 novembre Ocinatas Industries et Boss kitty présentent : Ahleuchatistas + Fago.Sepia+ Raxinasky + Revok @ Le klub
27 novembre Chairlift & The Dears @La fleche
28 novembre Lightning Bolt + Arnaud Rivière @ Maison de la villette (Hors série Villette Sonique)


N'oubliez pas le Soy Festival à Nantes jusqu'au 2 novembre et le IAO festival au CAPC de Bordeaux programmé par ali_fib.

Image Hosted by ImageShack.us

Bonheurs d'anticipation :
11 decembre : Thee, stranded horse @ Point FMR
13 décembre : Berg sans nipple! @ Point FMR (Festival Sonic Protest)

EDIT
26 novembre - Wildbirds & Peacedrums @ Centre Culturel Suédois

25 octobre 2008

. Moving | In pictures : Woven Hand .

Disons que j'anticipe ou qu'il s'agit des résolutions des 2 ans du blog : je vais éviter les silences de près d'un mois.
Il y a parfois des passages à vide, le manque d'envie et de temps, les nouveaux disques qui s'entassent dans un coin et les vieux qu'on a toujours pas écouté.
Je voulais préparer quelque chose de spécial et je me suis laissée déborder. C'est la crise hein, je vous rappelle.

Alors on va refaire ça bien. Sounds for the deaf #25 bientôt, Travelling Music #5 de retour, enfin. Peut être quelques mots sur le dernier concert d'Hopper qui avait lieu samedi dernier. L'agenda de Novembre dès vendredi (n'hésitez pas m'envoyer vos bons plans : allaboutad[at]hotmail.fr )

Tout ça c'est des promesses. Alors du concret - j'en ai souvent parlé - une vidéo live de Woven Hand le 13 juin 2007 au Divan du monde. Petite mise en bouche (tronquée) pour ceux qui seront à la Maroquinerie fin Novembre.
Il reste des places - je suis scandalisée - que ceux qui n'ont pas encore acheté la leur se précipitent : David Eugene Edwards est une valeur sure, un homme habité, un des plus beaux concerts qu'il m'a été donné de voir. Ne passez pas à coté de cette occasion.

13 octobre 2008

. Guillaume D .



1971-2008


Et ne me dites pas que c'est déplacé parce que :



3 octobre 2008

. Bon Iver : Forever Ago .

Il était un peu trop tard à mon retour de la Maroquinerie pour écrire quelques lignes sur la prestation de Bon Iver. L'envie ne manquait pas mais la fatigue a eu raison de mon enthousiasme.

Rentrée Maroquinerie pour moi donc. J'avais raté Bon Iver déjà plusieurs fois, juxtaposition d'agenda concerts ou migraines ont eu raison du talent de Justin Vernon, Mike Noyce et
Sean Carey.
J'avais laissé Bon Iver dans un coin de l'agenda le 21 mai dernier et je n'avais pas vraiment imaginé qu'en 6 mois le phénomène avait pris de telles proportions.
Une Maroquinerie complète pour ceux qui étaient encore il y a quelques temps des inconnus venus du fin fond du Wisconsin. Tellement inconnus que ça ne gênait pas grand monde quand Libé décidait de les appeler Jon Iver.

Image Hosted by ImageShack.us

Une fois dans la salle avec une partie de la troupe, extinctions des feux. Je n'avais pas entendu une telle hystérie depuis longtemps, j'en ai sursauté.
Je ne m'explique toujours pas ce qui s'est passé en 6 mois pour qu'on en arrive là, mais le tapage était mérité. Justin Vernon nous a baladé .
J'ai usé le talon de mes nouvelles chaussures à frapper le sol du 23 rue Boyer. Il y'a eu ce moment apogée, arrivé sans crier gare!, ce "Wolves" qui monte et qui attrape les tripes.


500 personnes à se demander en coeur "What might have been lost" et à hurler sans retenue.
Çà avait le gout du "Weeping Willow" de Sébastien Schuller (un soir de juillet 2007) qui monte,qui monte et vous laisse au bord du vide et pris de vertige quand il s'arrête .
Il y a eu un deuxième rappel à tomber à la renverse en chœur avec Anais Mitchell "Lovin's fool fools", reprise de Sarah Suskind.

Image Hosted by ImageShack.us

Applaudissements à tout rompre comme si la perle du siècle avait été dénichée. Peut-être pas la perle, mais surement un des meilleurs albums et un des meilleurs concerts de l'année.
What might have been lost ? Je n'en ai pas perdu une miette.

Photo oliver.peel
Acheter "For Emma, Forever ago"

29 septembre 2008

. Des gens biens / Des évènements à venir [octobre 08]

C'est l'automne il fait bon sillonner les rues de Paris, écumer ses salles atypiques, sympathiques et ou nouvelles à la recherche de perles discrètes.
Au programme ce mois ci :

1er octobre, Saycet @ l'International, une nouvelle salle rue Moret (11ème), entrée gratuite, boissons pas chères et encore très peu de monde à l'intérieur.
2 octobre Bon iver @ Maroquinerie
3 octobre Toumast @ Flèche d'or et/ou Fuck Buttons @ Point Éphémère

7 octobre Carp @ flèche d'or
15 octobre Taxi Taxi! @ La Maroquinerie, j'en parlerais surement dans les colonnes de la Blogothèque.
Ceux qui préfèrent -je n'en serai pas- direction la flèche d'or pour Mina Tindle, The Rodéo et Garda
le 21 octobre, dilemme incarné : ali_fib présente Duane Pitre & Jozef Van Wissem
ou ( il y a quand même de quoi faire une syncope en les imaginant là) Jackie O à la flèche d'or.

Image Hosted by ImageShack.us

22 octobre, les gens bien aiment les lieux bien : Monster K7 & guest à l'International.

Folk toujours à la flèche d'or : My girl friend is better than yours, Hopper, Eliote & the ritournelles . Çà continue le 25 avec Yeti Lane ( nouveau projet de membres de Cyann & Ben), Toy Fight et Hopper toujours puisqu'ils ont carte blanche

25 octobre début BBMix Festival qui se terminera le 1er Novembre.

SAMEDI 25 OCTOBRE - 18H
WHY? (USA / Anticon)
SON LUX (USA / Anticon)
DAVID GRUBBS (USA / Drag City)
RICHARD YOUNGS (GB / Jagjaguwar)
MELISSA ST PIERRE (USA / Table of the Elements)

DIMANCHE 26 OCTOBRE - 15H
NLF3 (Paris / Prohibited) joue "Les Aventures du Prince Ahmed"

MERCREDI 29 OCTOBRE - 19H
M83 (Antibes / EMI)
BALTIC FLEET (GB / Blow Up)
HAUSER (Boulogne-Billancourt)

VENDREDI 31 OCTOBRE - 19H
CHROME HOOF (GB / Southern)
ALVA NOTO (All / Raster Noton)
SKYPHONE (Dan / Rune Grammofon)
NEMETH (Aut / Thrill Jockey)

SAMEDI 1ER NOVEMBRE - 19H
MAHJONGG (USA / K)
CHEVEU (Paris / Born Bad)
NO SHANGSA (Hauts de Seine)

Billeterie : 01 55 18 54 00 (Tarif 9/5€)

Image Hosted by ImageShack.us

le 27 octobre, flèche d'or toujours : Juana Molina, Liz Green . Pour les nostalgiques, il faudra y être le 28 aussi : Charles de Goal ouvre la soirée. Il sera judicieux de planter sa tente dans les environs, le 29 c'est au tour de Volcano! (regarder le concert à emporter)

Notez que le 30 septembre, les Instants Chavirés font leur rentrée avec un concert de Foot Village et Basshaters et continuent sur leur lancée en beauté :
10 octobre soirée Tanzprocesz
15 octobre Damo Suzuki & French doctors
31 Octobre/ 1er Novembre Festival Onement avec le 30 Hauschka et Stetchandrelax (Felicia Atkinson & Elise Ladoué) et le 1er Robert Hampson et 0 ( Sylvain Chauveau, Stéphane Garin...)

Pour le mois de novembre, faites déjà des économies, Woven Hand arrive .

EDIT:

lets call it a festival::
8 octobre à partir de 20h au
Zorba avec Gastric Female Reflex, Dolphins Into the Future et Lubriphikattto . (participation libre)
9 octobre (19h précises !) au Cleub avec Mouthus, Axolotl et Stellar OM Source (5€).

Apéros Indie au Divan du Monde avec Les Boutiques Sonores et le Motel :
le 23 octobre avec Maison Neuve, Sh** Brown et Anabel's poppy day

Occupez enfin vos dimanches avec les Dimanches Acoustiques au Lucernaire (10/15€) : Mariee Sioux (5/10), Red (12/10), Matt Bauer (30/11) ou encore Orouni (21/12).
Le programme complet ici


8 septembre 2008

. Un été à Paris [2008] .

Il fut un temps, la simple idée d'un été à Paris m'enthousiasmait. Cette année, le mois de Juillet a sauvé les apparences. Aout à été plutôt désastreux. Rester à Paris l'été, ça doit vouloir dire festivals gratuits, rues allégées en foule, du soleil, du bon temps. Rester à Paris, cet été, c'était plus le parcours du combattant pour trouver un concert, une boulangerie ouverte et une foule pour se perdre un peu et se réchauffer aussi.

Le 2 juillet il y a eu un Patrick Watson à tomber aux bouffes du nord (plus encore qu'au Trabendo en mars dernier) et je crois bien que les festivités de l'été ont souffert de la comparaison avec ce concert et la soirée de poche, deux jours auparavant.

Le 4 juillet était encore chaud, Loulou djine clôturait la soirée avec un « Djinji rinji Bubamara » plein d'espoirs. Les apéros indie nous ont rendu Thomas Mery.

On doit tout, encore une fois, à Paris quartier d'été, à un Daniel Melingo acteur, joueur et allumé, à Vieux Farka Touré au Parc de Belleville qui a fait se lever les foules en repoussant l'orage. On mettra un peu de coté la prestation d'Antibalas, trop lancinante à mon goût mais qui a eu le mérite de mettre debout une foule timide en moins de trois minutes.

Dans le cadre de Paris quartier d'été toujours, Trisha Brown au Jardin des Tuileries, l'amer sensation d'un foutage de gueule en plein cagnard.

Image Hosted by ImageShack.us

Jusqu'à la pièce « Group primary accumulation on rafts », ces corps sur des planches flottantes au milieu des canards, le coucher du soleil, le reflet des visages à la surface de l'eau, l'odeur de vase même était douce, un silence absolu, au loin juste quelques cris d'enfants. L'agréable sensation d'être en hors du monde.

Image Hosted by ImageShack.us

Un final avec « Figure Eight » un instant avant l'orage, reprendre le fil du temps.

En aout, on compte les jours, et les rares concerts : Windsor for the derby et Menomena à la flèche d'or, on croit tout Paris à St Malo, un son médiocre comme souvent, pas suffisamment pour gâcher totalement Windsor. F.T.D. Menoména, eux, se saborderont tout seul, tout l'intérêt du concert résidant dans un saxophone inattendu et encombrant.

On oubliera pas de dire que Maison Neuve à la flèche d'or était, en revanche, une plus-que-bonne-surprise et que leur ep dans mon escarcelle tournera plusieurs fois sur ma platine. Mention spéciale pour le seul morceau en français « Au large des villes » et à son ambiance toute particulière. (on reparlera surement ici de leur mini album Vikor Viktor dont on fêtait la sortie il y a quelques jours)

C'est un peu au large de la ville que j'ai tiré un trait sur le mois d'aout. Un concert sans prise de courant pour remettre le pied à l'etrier. Dans le jardin de la Villette, on a arraché des brindilles d'herbes, il a fallu tendre l'oreille pour entendre le ukulele de Milk & Fruit Juice (entre autres) cernés que nous étions par les batucadas.

Une fin d'après midi à rire en voyant les mines déconfites de quelques passant à l'écoute de Fraicheur Concombre. Dans ces concerts là, il y a toujours un peu d'imprévus et des imperfections qui illuminent quand même les mornes mois d'aout.

Mais c'est promis, aout prochain, ça sera partout, out of Paris.

(Mes "qualités rédactionnelles" sont encore un peu en vacances et débordées par cette soirée, dès la fin du mois, on s'y remet serieusement )


29 août 2008

. Des gens bien / des évènements à venir [septembre 08] .

On est à deux doigts de septembre, juste le temps d'organiser des agendas qui s'annoncent bien chargés.

Les retardataires du mois d'aout s'appellent Monster K7 et Mous du diks. Ce week-end, ils font un doublé avec leurs concerts sans prise de courant. Premier rendez vous samedi à partir de 19h avec Orouni, Top Montagne et Kawaii. Sortie dominicale à partir de 16h avec Milk & Fruit Juice, Quetzalli, K. et Fraicheur Concombre.
Rendez vous à coté du vélo enterré.

Pour ceux qui n'ont pas eu de places pour la Soirée de Poche #4 avec Bowerbirds le 3, direction la flèche d'or le 2 (+Domingo + My girlfriend is better than yours).
Au même endroit le 6 septembre, découvrez NLF3 avant leur passage au BB Mix festival fin octobre.

Image Hosted by ImageShack.us

Ces derniers temps c'est vraiment devenu la mode des release party (ou alors je suis à la traine), en tout cas il y en a 4 en septembre :
le 3 Orouni au Motel pour Jump out the window (également le 2 au réservoir avec Toy Fight)
le 6 Maison Neuve au Motel pour Viktor Viktor
le 9, Hermand Dune au Point FMR pour Next year in Zion
le 19, François Virot au Cleub pour Yes or No


Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us


A la flèche d'or :
le 10 septembre, soirée Talitres records avec Ralfe Band.
Kumisolo le lendemain et le 13 Munch Munch et Ponytail.

Le 12 septembre c'est la rentrée pour Boss Kitty et @mnezik qui co-organisent un concert au Belushi's bar : Lawn Factory + Elephant Micah (Time Lag) + Rusalnaia (Sharron Kraus / Gillian Chadwick).
ali_fib fait sa rentrée le 14 aux Voutes avec Mike Turner + Corridors (Byron Westbrook).

Samedi 13, Lisa Li-lund passe l'après midi à la Galerie de Valois dans les jardins du Palais Royal. Entre 15h et 17h, la petite de la famille Herman Dune fera plusieurs petits set acoustiques, et c'est gratuit.


Le festival Jazz à la Villette ouvre ses portes le 2 septembre, au programme concerts et rencontres. Entre autres The Ex & Getatchew Mekuria le 12 et une rencontre avec Pierre Henry et Erik Truffaz le 9. Jusqu'au 14 septembre le festival investira tour à tour la Grande halle de la Villette, le Point FMR ou encore l'atelier du plateau.

Image Hosted by ImageShack.us

Le 22 au Chateau de Vincennes, dernière date pour Sous la plage avec Ebony Bones.

Le 18 septembre, rendez vous à l'Eglise de la Madeleine pour une soirée de soutien aux réfugiés géorgiens. Les fonds seront entièrement reversés à une association géorgienne.
Places bientôt en vente. (infos: Association Géorgienne en France et Solidarité Géorgie)

A ne pas manquer : le FIASCO*SYSTEM Festival à la Maroquinerie :
Mercredi 17 : Religious knives + Talibam! + Rhys Chatham + Zun Zun Egui + Pee Ess Eye + Corridors + Gala Drop
Samedi 20 : Secret chiefs 3 + Fear falls burning + Drums are for parades

Image Hosted by ImageShack.us

24 août 2008

. Sounds for the deaf #25 .

Noah & the whale - Jocasta
Orouni - Panic at the beehive
Wheatie mattiasich - All away
The rodeo - Feel the fire
Madagascar - Red scare (live)
Ohbijou - The woods
Lesser Gonzalez Alvarez - The letter B
Timber timbre - There is a cure
Inquiet - Be oftener_pestle
Ponytail - Beg waves
Gossamer albatross - The ground will take us down
Joanne robertson - Gardener
David Grubbs - An optimist declines
Ilyas Ahmed - Moon falling
Hala Strana - Streets of raised plateform
Gaspar Claus - Tom is still dreaming (live)


On y est, presque, plus que 10 jours à tenir avant le rentrée et de ses sorties d'albums et de concerts à ne plus savoir qu'en faire.
J'ai eu du mal à faire cette playlist, et je ne suis pas toujours très sure de mes choix. J'ai passé un nombre d'heures incalculables à éplucher les programmations des festivals, des salles de renoms de Paris, Lyon, Nantes ou Montréal, à éplucher les listes de sorties d'albums.
J'ai quitté des pages myspace en me bouchant les oreilles, je suis revenue sur certaines, plusieurs fois. Dans l'histoire j'ai du me perdre un peu et m'emmêler la souris . A vous de vous donner un peu plus de peine, il n'y a pas beaucoup de mp3, mais vous trouverez les absents sur les pages myspace des groupes concernés.

Il faut du temps à tout le monde pour se remettre dans le bain, et ces 10 jours restant seront mis à profit, pour prendre des forces et préparer, entre autres, l'agenda de septembre.

14 août 2008

. Moving | In Pictures : Noah & The Whale .

Je le disais dans le précédent post, au mois d'aout à Paris on s'ennuie un peu.
On se fait une joie du moindre évènement et on en arrive à faire des festivités devant son pc.
C'est un peu ce qui s'est passé le 8 aout dernier, vers 13h, heure anglaise.
Noah & The Whale faisait son teasing depuis quelques jours : performance en direct live sur internet.
On s'attendait à un vrai concert en tête à tête avec le quatuor, une sorte d'illusion de concert en appartement.

Noah & The Whale en direct de la cave du groupe, c'est un peu comme aux JO de Pékin : envisagez le direct avec 7 minutes de décalage et cette performance grandiose annoncée comme deux morceaux bien expédiés . On avait au moins le vrai chanteur dans un short estival des plus saillant .

Quitte à être en différé, j'ai préféré enregistrer ces deux morceaux (garanti "sans moyens techniques").


Le groupe devrait être de retour en France avant Noel et leur premier album Peacful, the world lays me down est d'ores et déjà disponible.

Bon et puis comme je suis un peu pékinoise dans l'âme, je vous ai un peu roulé et j'avoue que vous pouvez revoir la performance dans de vraies bonnes conditions ici.

29 juillet 2008

. Des gens biens / des évènements à venir [aout 08].

On est au bord du mois d'aout. Etre au bord du mois d'aout, à Paris, c'est un peu être au bord du vide, le désert de la capitale.
Il reste des touristes égarés, le plus souvent sous mes fenêtres la nuit. En lot de consolation, une ville éventrée, sans dessus dessous, en travaux partout, tout le temps, merci Bertrand.

Il y a Paris Plage, pour les courageux ou pour les flemmards de la curiosité hors saison, être là, collés les uns aux autres dans la moiteur, dans ce pseudo espace mal foutu.
Paris Quartier d'été continue, de Vieux Farka Touré à Antibalas Anfrobeat Orchestra.

Et il y a les irréductibles, Orouni n'arrête plus de courir la ville, vendredi il sera à la Flèche d'or.
Samedi, les apéros indie des Boutiques Sonores sont à Pigalle, direction le divan du monde pour voir Thomas Mery et Jeffrey Butzer (qui sera la veille à la Bellevilloise)
Notez que les apéros indie, c'est aussi
le 9 avec Jodan et Klement
le 16 avec Bellegarde
le 23 aout avec Roken is dodelijk et Pierre & Marie
et le 30 avec The fawn obsession

Les 6 et 7 aout, So So modern seront à la flèche.
Maison Neuve ira faire concurrence à Rock en Seine en jouant le 27 aout, à la flèche toujours.

Les dimanches à la Villette restent ouverts.
Pour le reste, à Paris c'est congés annuels et rideau de fer.

Image Hosted by ImageShack.us

Vivement septembre, le nouvel album de François Virot, les release party à gogo, le festival Jazz à la Villette, rêver du festival BBMIX dans le froid d'octobre et du festival MOFO dans le froid de janvier, Billancourt et St Ouen, les terres lointaines ! ( il faut bien ça pour oublier que le festival des Inrocks est plus médiocre, d'année en année).

EDIT 1 : @ la flèche d'or !
11 aout - The dodos
15 aout - Menomena
16 aout - Kumisolo + Nervous Cabaret

EDIT 2 :
8 aout Orouni + Top Montagne + Fraicheur Concombre @ Bon accueil (Paris XI ème)
20 aout Centenaire (nouvel album à venir !) @ flèche d'or ( et le 15 à la Route du rock)

N'hésitez pas à combler les vides de l'agenda en m'envoyant vos bons plans pour aout et les mois à venir à allaboutad@hotmail.fr