. Die Goldenen Zitronen & Berg Sans Nipple @ Sonic Protest - 13 décembre 08 .

2008 c'est fini.

J'ai tiré un trait sur cette année -médiocre- à grands coups de Berg Sans Nipple. Ça ne pouvait pas mieux finir. Sur que c'était un signe. Comme le fait qu'on filme ça, enfin, pour Back on stages. J'étais tellement excitée que j'avais commencé a envisager le pire, comme ne pas avoir le droit au point d'orgue de chaque concert de BSN, quand ils sont tous les deux sur leur batterie.

Image Hosted by ImageShack.us

B.S.N @ Canal 93, octobre 06

Ce samedi soir au .FMR pour Sonic Protest, c'était aussi un sacré retour en arrière. On a un peu eu l'impression que le temps s'était arrêté au début des années 80, surement l'effet ballons gonflables nacrés. Il y avait quelque chose d'improbable aussi à entendre du Brel entre deux Nini Raviolette.

A enfin débarqué Die Goldenen Zitronen, un des groupes phare de la Neue Deutsche Welle (que je ne connaissais pas). Sur le fil d'une basse j'ai retrouvé les sensations d'un concert de D.A.F à la Loco en 2003 (et l'envie replonger la tête la première dans tout ça), seul point commun entre ces deux prestations, surement, Die Goldenen Zitronen nous livre quelque chose de beaucoup plus punk .

Les basses et guitares tienent avec de la corde à linge, les 6 membres se livrent à un véritable jeu de chaises musicales, d'une batterie à une autre, d'un synthé à une basse, sur talonnettes ou non (oui, Clark Gable était sur scène aka Ted Gaier). Des personnages atypiques montés sur ressorts. Il est loin l'ennui du concert de Department of Eagles. Ca s'arrête un peu trop vite, un peu trop tôt, juste au moment ou le public est à point. Un peu trop vite un peu trop tôt, pour ce genre de groupes rares dans la capitale.
J'ai failli louper ça, venir juste pour Berg. Le coup de chance du dernier concert de l'année surement. J'étais joiejoiejoie.

Bon, là ou j'ai déchanté, et poussé une sorte de cri intérieur avec l'envie de foutre une claque, (c'est pas le moment ou tout le monde parlait avant la fin du concert, parce au .FMR ça fait deux fois que j'ai l'impression d'être à la flèche d'or) c'est en attendant Berg, quand une nana derrière moi, a qui on demandait ce qu'elle avait pensé de Die G.Z a répondu qu'elle avait trouvé ça pas mal pourtant « j'aime pas les années 80 ». Non mais dire un truc pareil, c'est a peu près aussi crétin (je trouve pas de mot assez fort) que de dire «j'aime la musique africaine». Rien que de l'écrire, je frôle l'hystérie. Et tant pis pour la démesure.


J'aurais aimé que ce soit le pire moment de la soirée cela dit. Même si j'étais un peu inquiète parce que pas incroyablement emballée par les nouveaux titres de BSN, j'étais ravie-extatique et même si j'ai pensé au cancer que je risquais d'attraper, Shane en duel avec sa batterie perdu au milieu des fumigène ça le faisait terriblement, et
Form of sera sans aucun doute dans mon top 5 décennie – oui pensez y, c'est pour l'année prochaine ce top là, on est jamais trop prévoyant. Non, le pire moment de la soirée, c'est quand mes pires craintes me sont tombées dessus, qu'ils n'ont pas joué LE morceau qu'il aurait fallu filmer absolument pour montrer à la terre entière qui sont vraiment ces deux là. Tout ça à cause d'un problème technique sur le rappel. Je le savais :
2008 est vraiment une année pourrie.

C'était le post par dessus la jambe de la fin de l'année avant le top prosé et un repos mérité.

Commentaires

Yannick a dit…
Pas eu ton morceau préféré en rappel ok, mais le reste du concert alors ?
Dali a dit…
Tu veux dire que j'oublie de parler du reste ?
Comme je l'ai dit, je ne sais pas pourquoi cette fois (c'était pas le cas en Avril) les nouveaux morceaux m'ont laissée un peu sceptique, c'est un peu moins palpitant, sur scène en tout cas, peut-être que sur l'album ça sera mieux.
Le reste était irréprochable, toujours le même plaisir, mais ce problème technique, cette façon de quitter la scène, ça a un peu tout gâché.

Bref, n'ai pas trop de regrets.
zigzag a dit…
Une chronique de concert de Dali : c'est juste la classe.D'accord avec toi pour les gens qui parlent pendant le concert c'est insuportable,en plus moi pendant "thee stranded horse",juste à coté de moi ,j'avais un gars qui machait un gros chwing gom, ça donne juste des envies de meurtres.
Vive "This is all about audio dynamite" Peace
Dali a dit…
Je voulais finir l'année sur une -presque- bonne note :)
thelightcarrier a dit…
Hm, thee stranded horses pour moi ça se résume à 2 fluogirls égarées qui se demandaient si ça allait "bouger".

Grumf.
Anonyme a dit…
Tu peux compter sur moi pour reprendre ( frapper) les petites meufs qui parlent dans le fond de leurs futurs mecs... (Matt Bauer)

justicière masquée...
Dali a dit…
t'as l'ouïe plus fine que moi dis donc, je n'avais pas entendu tout ça.

Articles les plus consultés