29 septembre 2008

. Des gens biens / Des évènements à venir [octobre 08]

C'est l'automne il fait bon sillonner les rues de Paris, écumer ses salles atypiques, sympathiques et ou nouvelles à la recherche de perles discrètes.
Au programme ce mois ci :

1er octobre, Saycet @ l'International, une nouvelle salle rue Moret (11ème), entrée gratuite, boissons pas chères et encore très peu de monde à l'intérieur.
2 octobre Bon iver @ Maroquinerie
3 octobre Toumast @ Flèche d'or et/ou Fuck Buttons @ Point Éphémère

7 octobre Carp @ flèche d'or
15 octobre Taxi Taxi! @ La Maroquinerie, j'en parlerais surement dans les colonnes de la Blogothèque.
Ceux qui préfèrent -je n'en serai pas- direction la flèche d'or pour Mina Tindle, The Rodéo et Garda
le 21 octobre, dilemme incarné : ali_fib présente Duane Pitre & Jozef Van Wissem
ou ( il y a quand même de quoi faire une syncope en les imaginant là) Jackie O à la flèche d'or.

Image Hosted by ImageShack.us

22 octobre, les gens bien aiment les lieux bien : Monster K7 & guest à l'International.

Folk toujours à la flèche d'or : My girl friend is better than yours, Hopper, Eliote & the ritournelles . Çà continue le 25 avec Yeti Lane ( nouveau projet de membres de Cyann & Ben), Toy Fight et Hopper toujours puisqu'ils ont carte blanche

25 octobre début BBMix Festival qui se terminera le 1er Novembre.

SAMEDI 25 OCTOBRE - 18H
WHY? (USA / Anticon)
SON LUX (USA / Anticon)
DAVID GRUBBS (USA / Drag City)
RICHARD YOUNGS (GB / Jagjaguwar)
MELISSA ST PIERRE (USA / Table of the Elements)

DIMANCHE 26 OCTOBRE - 15H
NLF3 (Paris / Prohibited) joue "Les Aventures du Prince Ahmed"

MERCREDI 29 OCTOBRE - 19H
M83 (Antibes / EMI)
BALTIC FLEET (GB / Blow Up)
HAUSER (Boulogne-Billancourt)

VENDREDI 31 OCTOBRE - 19H
CHROME HOOF (GB / Southern)
ALVA NOTO (All / Raster Noton)
SKYPHONE (Dan / Rune Grammofon)
NEMETH (Aut / Thrill Jockey)

SAMEDI 1ER NOVEMBRE - 19H
MAHJONGG (USA / K)
CHEVEU (Paris / Born Bad)
NO SHANGSA (Hauts de Seine)

Billeterie : 01 55 18 54 00 (Tarif 9/5€)

Image Hosted by ImageShack.us

le 27 octobre, flèche d'or toujours : Juana Molina, Liz Green . Pour les nostalgiques, il faudra y être le 28 aussi : Charles de Goal ouvre la soirée. Il sera judicieux de planter sa tente dans les environs, le 29 c'est au tour de Volcano! (regarder le concert à emporter)

Notez que le 30 septembre, les Instants Chavirés font leur rentrée avec un concert de Foot Village et Basshaters et continuent sur leur lancée en beauté :
10 octobre soirée Tanzprocesz
15 octobre Damo Suzuki & French doctors
31 Octobre/ 1er Novembre Festival Onement avec le 30 Hauschka et Stetchandrelax (Felicia Atkinson & Elise Ladoué) et le 1er Robert Hampson et 0 ( Sylvain Chauveau, Stéphane Garin...)

Pour le mois de novembre, faites déjà des économies, Woven Hand arrive .

EDIT:

lets call it a festival::
8 octobre à partir de 20h au
Zorba avec Gastric Female Reflex, Dolphins Into the Future et Lubriphikattto . (participation libre)
9 octobre (19h précises !) au Cleub avec Mouthus, Axolotl et Stellar OM Source (5€).

Apéros Indie au Divan du Monde avec Les Boutiques Sonores et le Motel :
le 23 octobre avec Maison Neuve, Sh** Brown et Anabel's poppy day

Occupez enfin vos dimanches avec les Dimanches Acoustiques au Lucernaire (10/15€) : Mariee Sioux (5/10), Red (12/10), Matt Bauer (30/11) ou encore Orouni (21/12).
Le programme complet ici


8 septembre 2008

. Un été à Paris [2008] .

Il fut un temps, la simple idée d'un été à Paris m'enthousiasmait. Cette année, le mois de Juillet a sauvé les apparences. Aout à été plutôt désastreux. Rester à Paris l'été, ça doit vouloir dire festivals gratuits, rues allégées en foule, du soleil, du bon temps. Rester à Paris, cet été, c'était plus le parcours du combattant pour trouver un concert, une boulangerie ouverte et une foule pour se perdre un peu et se réchauffer aussi.

Le 2 juillet il y a eu un Patrick Watson à tomber aux bouffes du nord (plus encore qu'au Trabendo en mars dernier) et je crois bien que les festivités de l'été ont souffert de la comparaison avec ce concert et la soirée de poche, deux jours auparavant.

Le 4 juillet était encore chaud, Loulou djine clôturait la soirée avec un « Djinji rinji Bubamara » plein d'espoirs. Les apéros indie nous ont rendu Thomas Mery.

On doit tout, encore une fois, à Paris quartier d'été, à un Daniel Melingo acteur, joueur et allumé, à Vieux Farka Touré au Parc de Belleville qui a fait se lever les foules en repoussant l'orage. On mettra un peu de coté la prestation d'Antibalas, trop lancinante à mon goût mais qui a eu le mérite de mettre debout une foule timide en moins de trois minutes.

Dans le cadre de Paris quartier d'été toujours, Trisha Brown au Jardin des Tuileries, l'amer sensation d'un foutage de gueule en plein cagnard.

Image Hosted by ImageShack.us

Jusqu'à la pièce « Group primary accumulation on rafts », ces corps sur des planches flottantes au milieu des canards, le coucher du soleil, le reflet des visages à la surface de l'eau, l'odeur de vase même était douce, un silence absolu, au loin juste quelques cris d'enfants. L'agréable sensation d'être en hors du monde.

Image Hosted by ImageShack.us

Un final avec « Figure Eight » un instant avant l'orage, reprendre le fil du temps.

En aout, on compte les jours, et les rares concerts : Windsor for the derby et Menomena à la flèche d'or, on croit tout Paris à St Malo, un son médiocre comme souvent, pas suffisamment pour gâcher totalement Windsor. F.T.D. Menoména, eux, se saborderont tout seul, tout l'intérêt du concert résidant dans un saxophone inattendu et encombrant.

On oubliera pas de dire que Maison Neuve à la flèche d'or était, en revanche, une plus-que-bonne-surprise et que leur ep dans mon escarcelle tournera plusieurs fois sur ma platine. Mention spéciale pour le seul morceau en français « Au large des villes » et à son ambiance toute particulière. (on reparlera surement ici de leur mini album Vikor Viktor dont on fêtait la sortie il y a quelques jours)

C'est un peu au large de la ville que j'ai tiré un trait sur le mois d'aout. Un concert sans prise de courant pour remettre le pied à l'etrier. Dans le jardin de la Villette, on a arraché des brindilles d'herbes, il a fallu tendre l'oreille pour entendre le ukulele de Milk & Fruit Juice (entre autres) cernés que nous étions par les batucadas.

Une fin d'après midi à rire en voyant les mines déconfites de quelques passant à l'écoute de Fraicheur Concombre. Dans ces concerts là, il y a toujours un peu d'imprévus et des imperfections qui illuminent quand même les mornes mois d'aout.

Mais c'est promis, aout prochain, ça sera partout, out of Paris.

(Mes "qualités rédactionnelles" sont encore un peu en vacances et débordées par cette soirée, dès la fin du mois, on s'y remet serieusement )