. Les dernières nuits de Paris ? .

Rien ne va plus à Paris.

La flèche d'or ferme, reste à savourer sa programmation jusqu'à fin avril. On oublierait presque les consos dégueux, ses vigiles avec qui -comme tout le monde - j'ai déjà failli me battre et son entrée faussement gratuite.

C'était déjà une sale nouvelle pour la représentation de la musique à Paris, et pour les débutants de tous les coins du globe qui y sont passés avant gloire et paillettes.

Et puis, j'ai appris la circulation d'une pétition pour sauver la Miroiterie de l'expulsion imminente qui la menace suite au rachat quasi total de lieux par une société immobilière.

photo Anne H.

C'est vrai que ça suffisait pas, bim bam boum, le divan du monde arrête les concerts.
Encore une salle qui avait ses défauts, mais qui en entrée payante réservait de bonnes surprises, comme le concert de Woven Hand un soir d'été 2007.

Alors, Paris la nuit c'est fini ? En tout cas Paris, la nuit, c'est de plus en plus dur.

On a beau compter sur l'ouverture de nouveaux lieux, on pense à la saga de L'ile Seguin, à Petit Bain (qui doit ouvrir aux abords de la BNF) ; difficile de ne pas penser à la possible fermeture de petites salles, comme les mains d'œuvres, trop souvent vides.




Commentaires

Yannick a dit…
A Bordeaux, ça a déjà commencé, plusieurs fermetures depuis fin 2008

http://www.libebordeaux.fr/libe/2009/02/la-scne-alterna.html
Dali a dit…
ah je vais lire ça merci pour le lien

Et pour ceux qui veulent, il y a une pétition en ligne pour la Miroiterie
lyle a dit…
C'était un peu inévitable. Entre la multiplication des salles et les voisins offusqués par les fumeurs bruyants...
Dali a dit…
tu parles de la flèche là ?
concernant la flèche ils auraient du faire des travaux d'insonorisations bien au dessus de leurs moyens. d'où la vente du lieu.

Articles les plus consultés