29 septembre 2009

. Des gens biens / des évènements à venir [octobre 09] .

C'est pas parce que je vous plante pour aller flâner à New York avec Sufjan Stevens que je vais vous laisser sans agenda concert. J'ai bon cœur, et il y a pleins de bonnes choses à ne pas rater et comme évènement principal les 5 ans du Point Éphémère (j'en suis un peu triste, vous pourrez me narguer).
Les concerts encadrés de ces deux ** sont gratuits.

1er octobre - (Please) don't blame Mexico + Sunset Rubdown @ .FMR
Boss Kitty présente Chad Popple + Core of the Coalman + URS + Drone à clochette @ Pixi

2 octobre - Agent Ribbons + Andromakers @ Espace B
Summary Agency présente Lovvers + The Agency + Rockstone Poulet @ Rigoletto
Festival Attitudes Indés w/ Roken is Dodelijk + Music is not fun @ Mains d'oeuvres

3 octobre - Pan Sonic @ Maroquinerie
**SJ Esau + Sim#6 @ Bellevilloise **
The Ghost of a saber toothed tiger (aka GOASTT : Sean Lennon + Charlotte Muhl) + Sam Amidon @ .FMR
Biebar + Mlle Paulette a perdu Andréa @ La Loge

4 octobre - Sparklehorse Vs Fennesz @ Trabendo
The Black Seeds @ Maroquinerie

5 octobre - ** Castanets + William Lazarus @ International **
Give me 5! w/ Bob Log III + Les Cavaliers + The Pupils @ .FMR

6 octobre - Girls + Yacht + Kumisolo @ .FMR
Carte blanche à Ici d'Ailleurs w/ Chapelier Fou + Orka + Matt Elliott @ Maroquinerie
Vandaveer + Gemma Ray @ Café de la danse

7 octobre - Coming Soon + The Rodéo @ Café de la danse
Jeremy Jay + Chris Garneau + Richard Walters @ Maroquinerie
** Jamie Drouin @ Société des curiosités ( réservation : lasocietedecuriosites@gmail.com) **

8 octobre - Coming Soon + Kid Bombardos @ Café de la danse
Soirée Magic ! w/ Baxter Dury + Telekinesis + Any version of me @ .FMR
**Les Boutiques Sonores vs We are the Lions présente Film Noir + Thos Henley + The Swamp + Edward Barrow @ Glazart **
** French Toast présente Lawn Factory + New Pretoria @ International **



9 octobre - Publicist + Zombie Zombie @ Maroquinerie
The XX @ .FMR
Out of the Blue Festival w/ Jason Edward + Morning Star + Dave Olliffe with Frédéric D. Oberland @ La Java (places à gagner bientôt)
Bassekou Kouyaté @ Café de la danse


10 octobre - Out of the Blue Festival w/ Kid Loco + iTHAK + Anabel's Poppy Day @ La Java
Boss Kitty présente Sincabeza + Menozzi & Baron Retif + Emboe + Serpentfly @ Rigoletto

11 octobre - Out of the Blue Festival w/ Trespassers William + Heligoland + Glissando + FareWell Poetry @ La Java


12 octobre - Give me 5 w/ Turzi + Arnaud Rebotini @ .FMR
ali_fib présente Daniel Higgs + The paper hats @ espace en cours

13 octobre - The Mountain Goats + Yaya Herman Düne + This is the kit + Sondre Lerche

14 octobre - The Thermals + Elyas Khan @ .FMR

15 octobre - Magik Markers + Aqua Nebulla Oscillator + Marvin @ .FMR
French Toast présente Reza + Centenaire + Arch Woodmann @ Glazart
Joseph Arthur @ Café de la danse


16 octobre - Rubin Steiner Neue Band + Kreidler @ Glazart
Camera Obscura + Magic Arm @ Maroquinerie
Joseph Arthur @ Café de la danse
BS Party w/ Safe as home + Yeepee + Marie Flore + Few @ Espace B

20 octobre - ** NFT Party w/ Lapin Machin @ International **

22 octobre - Sister Iodine + Laurence Wasser @ .FMR
** Lena Deluxe @ International **

Du 23 au 25 octobre le Festival BBmix : (résas : 501 55 18 54 00, tarif 9€/soir)
VENDREDI 23 OCTOBRE
LES SHADES
HECUBA (
ULTRA ORANGE
PRIVATE
SAMEDI 24 OCTOBRE
THE DRONES
GRAVENHURST
MOMUS
DOGBOWL
DIMANCHE 25 OCTOBRE
MARC RIBOT'S CERAMIC DOG
SKELETONS


23 octobre - Dokidoki invite Holger Hiller + Guido Möbius @ .FMR
Fuck Buttons + HTRK @ Nouveau Casino
** Staycalm! présente Guillaume Teyssier + Wagner @ International **

25 octobre - ** Eliane Radigue @ Auditorium du Louvre (15h | résas: auditorium@louvre.fr objet : Openings ) **

26 octobre - Toy Fight + The Leisure Society + Maison Neuve @ Café de la danse
27 octobre - Chloé live + Jason Edwards @.FMR

28 octobre - Carte Blanche Noël Akchoté + Etienne Jaumet @.FMR
Star Like Fleas @ Centre Pompidou
Soirée Collectif Efferverscence w/ Patriotic Sunday + My Name is Nobody + La terre tremble @ Café de la danse
Fairguson + Montgomery @ Nouveau Casino

29 octobre - Clues + Yeti Lane + Binary Audio Misfits + Hold your horses @ Glazart
** Leopold Skin + St Augustine @ International **

30 octobre - Themselves @ .FMR
dbds présente Epic45 + A moi @ Instants Chavirés

31 octobre - Summery's Birthday Party w/ Part Chimp + Get Back Guinozzi + The Shaky handsFordamage @ Mains d'oeuvres
Health + Picture Plane @ Nouveau Casino
Festival Infamous Carousel w/ Boubacar Traore + Steven Stapleton & Andrew Liles @ Centre Pompidou
Years + Charles Spearin + Do May Say Think @ Maroquinerie
Matt Bauer + Mariee Sioux + Declan de Barra @ Café de la danse @.FMR

28 septembre 2009

. Concours Music is not fun / Roken Is Dodelijk .

Comme annoncé la semaine dernière, l'heure du concours est arrivée !

Disc-over et le festival Attitudes Indés vous invitent au concert de Roken is Dodelijk et de Music is not Fun (dont l'album sort aujourd'hui même) le 2 octobre aux Mains d'œuvres.

Gagnez 2*2 places pour ce concert en répondant à la question suivante en écrivant à allaboutad[at]hotmail[dot]fr avant minuit (les gagnants seront tirés au sort) : Quel est le nom de l'EP de Roken is Dodelijk ?

Concours terminé
, les gagnants ont été prévenus par mail !



Vous êtes autorisés à aller voir d'autres groupes, le festival continue jusqu'au 4 octobre !

21 septembre 2009

. Le festival Attitudes Indés à Paris .

Nouvelle édition pour le festival Attitudes Indés !

Du 25 septembre au 4 octobre, une trentaine de groupes vont courir Paris pour animer ce festival porté par trois structures du 18ème arrondissement : Les Trois Baudets, le Centre Barbara et Mila.

Au choix vous pourrez voir : David Lafore, Music is not fun, Roken is Dodelijk, Holden, Pamela Hute, Orly Chap, Imbert Imbert ou encore fêter le nouvel an belge avec Belgians in Paris et leurs invités.



Le festival Attitudes Indés et This is All About Audio Dynamite vous offriront lundi prochain des places pour aller voir Music is not fun et Roken is Dodelijk le 2 octobre à Mains d'Oeuvres. Soyez au rendez-vous !

Suivez l'actualité du festival sur facebook

17 septembre 2009

. Moving / In Pictures : Mahmoud Ahmed @ Jazz à la Villette .

J'avais d'abord cru que le concert était à la Cité de la Musique, et les concerts guindés là bas j'avais déjà donné avec la nuit soufie.
Revoir Mahmoud Ahmed le cul vissé sur une chaise ça ne faisait pas partie du plan et quand j'ai finalement vu que cette soirée 80% éthiopienne se passait à la Grande Halle, je me suis cru sauvée.

La date approchant, je ne cache pas que j'ai commencé à avoir peur, à raison : rien a voir avec une configuration "Villette Sonique", des gradins partout, des gens qui vous indiquent le chemin à suivre et vous place, de préférence, tout en haut dans un coin. Rien de franchement intime.
A ce moment là je devais avoir une mine sérieusement déconfite, un peu celle que j'avais eu en arrivant au Parc Floral pour voir le Kocani Orkestar. Comme je pensais à ce moment là vivre le pire "Siki Siki Baba" de ma vie, je pensais bien vivre le pire "Ere Mela Mela".
Mais là encore, j'ai trouvé mes sauveurs, trois danseurs
peu farouches ont quitté leurs sièges pour aller rouler des épaules devant la scène. Ça conférait à l'acte de résistance puisque dans les 10 secondes deux vigiles ont cherché à virer nos sauveurs sans ménagement, huées de la foule et les 2% du public qui voulait danser à donc volé au secours de nos trois héros, et donc, de ma soirée.

Après tout n'était plus que bonheur, roulage d'épaules à l'éthiopienne, sueur et tapage dans les mains. Mahmoud Ahmed et sa classe absolue on fait passer Alémayèhu Eshèté pour un groupe ringard venu animer un mariage raté (et pourtant c'était déjà sacrement bien, alors imaginez). Le voir secouer ses 68 ans sous nos yeux ébahis c'était un peu une vision divine, la même qu'il y a deux ans pour Paris Quartier d'été.




Mahmoud Ahmed, les Dirty Projectors, la vidéo de la soirée de poche d'Andrew Bird et St Vincent (un peu comme si j'y étais) ça fait beaucoup de bonheur d'un coup. Dans quelques semaines, il y aura pour moi Sufjan Stevens à NYC. Alors pour vous, la Blogothèque vous fait gagner des places pour aller voir le Kocani dimanche . Tout le monde est servi.

8 septembre 2009

. Une nouvelle salle à Paris .

Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas lister les pétitions à signer pour sauver nos salles de concerts en péril.

Peut-être une bonne nouvelle pour repeupler Paris, La Loge "une salle dédiée à la jeune création" ouvre le 25 septembre.
Concerts, Théâtre, danse, humour, soirées. 100m² pour être sur tous les fronts.

Sur le papier, c'est attrayant : des tarifs abordables (8€ pour les concerts, 2,5€ la bière) et quelques personnes qu'on a déjà croisé ici font déjà partie de la programmation des prochains mois (Andréa Perdue, Baden Baden).
Reste à voir si cohérence et qualité de la programmation seront au rendez-vous sur le long terme.



Pour ceux qui veulent découvrir la salle, un week end d'inauguration est prévu :
VENDREDI 25 SEPTEMBRE
20h Baden Baden
21h30 Les Romanesques
23h Antislash

SAMEDI 26 SEPTEMBRE
20h Vanessa Chassaigne
21h30 La Féline
23h Roxymore


La Loge
77 rue de Charonne
Paris 11e
---
laloge.info@gmail.com
Tel. 01 40 09 70 40
---
M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin

1 septembre 2009

. Rock en Seine : never ever again ? .

Le titre de ce post donne un peu le ton. Remarquez que la question reste posée même j'ai bien peur que ce soit uniquement parce que j'envisage Blur, Pulp et quelques immanquables qui pourraient me splitter sous le nez, et que je ne voudrais surtout pas rater ça.

Ce fut une déception. Je m'y attendais un peu je dois dire, la programmation n'avait que vaguement aiguisée ma curiosité.
Je savais que je me jetterai sur Callahan comme la misère sur le monde et sur les frères Gallagher uniquement pour faire des infidélités à Damon qui m'a brisé le cœur en ne passant pas par Paris (son duo avec Catherine Ringer pour Africa Express méritant de tomber dans l'oubli aussi vite que possible) et aussi pour le plaisir de hurler "Wonderwall".
J'avais aussi des enviee de Vampire Weekend, de Passion Pit, de Bloc Party et de Klaxons.

Oui, Rock en Seine est le pire festival en matière de programmation, roi de l'incohérence et du mal calculé: faire jouer Vampire sur la grande scène, Bloc Party sur la moyenne, Vampire en même temps que Callahan, Sliimy avant Eagles of Death Metal.
A Rock en Seine tu peux mourir au choix ou simultanément : écrasé par la foule qui se précipite au concert des Petits Pois (oui je continuerai à les appeler comme ça à jamais) parce qu'il n'y a pas une minute à perdre et jamais de battement (j'aimerais bien savoir comment on fait qd on aime tout dans ce festival pour manger et faire pipi) ou asphyxié par une séance longue durée d'inhalation des terres de St Cloud. (à Rock en Seine on ne porte pas des masques pour lutter contre la grippe A).
C'est bien pensé, c'est Missonnier.

La dernière fois c'était il y a deux ans, Les Rita Mitsouko, pas très longtemps avant la mort de Chichin, un petit gout de dernière fois, et l'excitation à l'idée de revoir Arcade Fire, ça m'avait fait oublier le reste, tout ce qui m'a insupporté cette fois ci.

Le premier jour j'ai pris les Yeah Yeah Yeahs en cours de route, je n'ai presque pas eu le temps de rentrer dedans, tout juste de taper du pied pour "A date with the night" , j'étais trop occupé, à réaliser ou j'étais, à voir courir autour de moi des clichés d'adolescents et à me dire "mon dieu encore 3 jours".
Après quoi j'ai fait un pas de coté, direction la petite scène, pour Passion Pit. C'était chouette, très, enfin je crois que ça aurait pu l'être avec un son potable. Voir Passion Pit à R.E.S ou ne rien voir, finalement c'était un peu pareil, tenez, comme voir un excellent film en VF. C'est gâcher.

Il y a eu l'interlude Madness, de loin, tchigi-to tchigi-to. 2 heures de R.E.S et déjà le désespoir sur mon visage.
J'aurais envie de passer vite sur Vampire, parce que c'était gentil, mais mou du genoux, et que personne n'était dedans. Après tout l'avantage et le charme d'un festival, ça devrait être un truc un peu communicatif, participatif, désir d'avenir. Pas à R.E.S

Jour 1, 20h20 ? l'heure du béguin. Bill Callahan, presque personne devant la scène a.k.a la classe incarnée et le bonheur absolu. Comme ça, ça pourrait avoir l'air chiant, c'est ce qu'a cru l'amie qui était avec moi et qui ne connaissait pas, et pour non, Bill Callahan, il ferait changer d'avis n'importe qui. On regrettera juste un peu qu'il ait invité on ne sait qui (si quelqu'un sait ou se souvient..) pour un duo sur "The Wind & The Dove", une fille qui n'apportait rien.
Bill se dirige quand même, petit à petit vers mon top 2009.

Pour Bloc Party, me demandez pas, il parait que ça n'était pas terrible, j'ai tapé du pied, de loin sur "Two more years" mais je ne pouvais pas à la fois faire pipi avec Lou Doillon et danser à l'autre bout du site avec tous ces trublions.
Je devais me préparer pour Oasis. En quittant les backstage j'ai croisé une bande d'ados en pleine conversation "il parait qu'Oasis ne va pas jouer". J'ai ri, après tout Oasis qui annule c'était une aussi bonne blague que de dire il y a encore deux ans "My Bloody Valentine revient, sisi".
Il y a toujours un moment ou ça arrive, quoi qu'avec Oasis, la probabilité était grande.
De retour devant la scène, on en rigole encore, on se dit en plaisantant qu'ils ont du se battre. ha ha ha. ho ho ho.
Le grand écran s'éteint. Un "oh-oh" simultané nous échappe et Missonnier prend le micro pour annoncer qu'Oasis ne jouera pas, qu'ils se sont battus et bla et bla. Tout le monde connait l'histoire. A ce moment là, R.E.S a commencé à remonter dans mon estime, je me suis dit, ah quand même ils ont de l'humour. Arrive la version anglaise, et les affichages. On continue de rire, mais on y croit pas. la vérité c'est que j'ai été sacrement déçue. Pas de blur, pas d'Oasis, rien.
ça me fait une belle jambe de pouvoir dire que j'étais là.
Bon, là ou ça reste drôle, c'est que Madness s'offre de remplacer Oasis. Et pourquoi pas Sliimy qui remplace Amy Winehouse ? La vérité, c'est qu'Oasis refusait de jouer après Madness et qu'ils ont été contraint de jouer sur la scène moyenne. Les faux prince de Madness s'offrent surtout un sacré pied de nez.


Allez savoir si c'est ça qui m'a abattue, j'ai séché le deuxième jour, c'est pas comme si j'avais jamais vu Tiersen et que j'en avais quelque chose à faire de Faith No More. Bon, si je suis venue, pour The Horrors, 2 heures dans les transports aller-retour pour 30 minutes de concert. Me demander pas si c'était bien. J'ai vu The Horrors en vf (cf plus haut) version sourd et mal entendant. Oui, ils ont réussi à faire pire que la veille pour le son.
Et après ça, il faudrait que je revienne l'année prochaine ?

J3. Arriver tôt pour voir Hindi Zahra en Séléction Avant Seine qui était dans une des mes playlist il y a au moins 4 ans (l'île de France, premier sur le défrichage). Être complètement déçue parceque c'est devenu, un truc banal, un son vulgaire. Je vous la laisse.
Abandonner au bout de 5 minutes pour Sliimy, subir Eagles of Death Metal, subir le premier morceaux des petits pois.
La solution c'était de ne pas voir les Petits Pois à jeun. Je suis revenue pour les 3 derniers morceaux, rassasiée et je l'avoue, j'ai fini par apprécier, pas l'hystérie hein, mais faut dire que Dave Grohl envoie quand même sacrement, et que ça faisait un petit quelques chose de le voir.

Abandon rapide d'MGMT, parce que les Klaxons c'est quand même mieux que ce jeune qui braille. Suffit pas de se peindre le visage. Premier vrai sourire du week end après Callahan, première vraie envie de bouger. Bizarrement le son n'est pas dégueulasse, on sent qu'ils sont au point et les gens réagissent. Visiblement c'est la découverte du siècle pour les festivaliers (je veux pas frimer, mais c'est pas comme si leur album n'était pas vieux de presque 3 ans).

Bon puis arrive l'heure de Prodigy, qu'au début du week-end je ne comptais pas aller voir, puis j'ai fini par dire "allez 5 minutes pour rire", puis "j'ai presque hâte".
Parfois, je me demande, et surtout cette année, si Missonnier est pas un mec qui est resté complètement bloqué en 1995. La première fois que je suis allée à R.E.S, pour la première édition, en 2003, il y avait déjà Massive Attack en tête d'affiche.
Cette année c'était un peu 90's party : Offspring, Oasis, Prodigy, Dave Grohl.
Et puis ça me rend vieille et conne, de me faire marcher sur le pied par des gamins de 13 ans à qui j'ai envie de crier "t'étais même pas né d'abord".

J'imagine que je dois le remercier Missionnier, de m'avoir fait passer 1h30 géniale avec Prodigy.
Si si. C'était d'autant plus savoureux que je ne m'y attendais pas. Je riais un peu en me disant cool "smack my bitch up","firestarter", mes 12 ans.
On s'est laissé avoir, complètement, et puis là il y avait ce truc chouette de festival, ou t'as plus envie de dire "trop de monde, trop de proximité" et que t'as envie d'être avec les gens qui dansent, et à qui ça dit quelque chose Keith Flint qui fait les gros yeux à la caméra comme dans ses clips de l'époque, et que t'as pas envie que ça s'arrête même si tu meurs à force de danser en avalant de la poussière.
Au fur et à mesure, on en avait de plus en plus envie de ce "Smack my bitch up", surement comme on aurait du attendre le "Wonderwall", et quand c'est arrivé, c'était un peu l'hystérie collective surtout le moment ou il fallait tous se mettre "down" et que quand le refrain a retenti 90 000 personnes ou presque se sont levées en même temps.

On est sortis de là vannés, épuisés mais heureux. On aurait juste bien voulu que ça soit comme ça pendant trois jours.



PS : Précision pour ceux qui n'étaient pas là parce que c'est vrai que c'est pas clair, Les Petits Pois sont en fait Them Crooked Vultures soit un supergroupe avec Dave Grohl, Josh Homme et John Paul Jones. Leur présence était censée être une surprise, la prog avec donc appelé le groupe "Les Petits Pois" dans le programme.