29 décembre 2007

. Vampire Weekend don't stand a chance ? .

Vampire Weekend . Vampire Weekend . Vampire weekend .
Sur les blogs, dans la presse, dans les tops, partout partout partout sur la toile .
Vampire weekend partout, présentés comme la sensation 2008 .

Je veux bien, alors j'ecoute Cape code kwassa kwassa . Il faut bien se faire une idée.
La premiere impression n'est pas terrible . Il y a ce petit truc africanisant, pas désagreable, mais voilà, rien qui me touche.
Deux semaines passent, et ça continue.
Vampire Weekend . Vampire Weekend . Vampire Weekend .
Comme je concocte une petite playlist de 1er janvier, je me suis dit, écoutons-le en entier cet album, peut etre qu'il meritera sa place.

C'est un peu troublant. C'est assez frais, mais absolument pas estival.
Après tout ce tapage je m'attendais à quelque chose d'émotionnellement renversant. Piste 1, 2 et 3 . C'est seulement sympathique alors que je m'attends à des frissons.
J'entends un violon et ça me plait, mais trop de basse . Il y a un gout d'adolescence la dedans . Et quand j'écoute Campus, je pense un peu trop aux Strokes et aux Arctic monkeys et au fait qu'ils doivent surement porter la guitare haute . En somme, à l'écoute, je m'éparpille .

Puis sur One, j'entends des sonorités un peu speciales qui me font penser à Dirty Projectors .
Violon/Violoncelle - basse . Quelques notes de Kids don't stand a chance me font penser au Salegy de Jao Joby.
Il aurait finallement fallu faire de cet album un EP 4 titres.
Ne sont à retenir -selon moi- que les 4 derniers morceaux d'une qualité incroyablement superieur a ceux qui ouvrent l'album .

Un peu frustrant quand même pour la soit disant sensation de l'année .
Une demi-sensation, oui .
Qui dit mieux ?

Image Hosted by ImageShack.us

Vampire Weekend - Walcott
Vampire Weekend - Bryn
Vampire Weekend - The kids don't stand a chance



PS : Cela dit, ils la portent bien haute, hein ...

1 commentaire:

Yannick a dit…

J'avais écouté quelques extraits de Vampire Weekend et je n'avais pas accroché, je viens d'écouter Walcott, je trouve ce morceau sympatoche !